CROI 2009 : et le VHC dans tout cela ?

12 Février 2009
416 lectures
Notez l'article : 
0
 
croi2009_v.jpg

Le traitement de l’hépatite C chronique consiste actuellement en une bithérapie d’Interféron Pégylé et de Ribavirine, aux effets indésirables assez importants et qui ne marche que chez  environ 50% de personnes. De nouvelles molécules, inhibant le VHC, sont en cours de développement, certaines à des stades assez avancés, comme le telaprevir ou boceprevir, qui ont montré une plus grande efficacité quand elles sont associées à la bithérapie classique.
Ces nouvelles molécules seront probablement associées dans un premier temps à la bithérapie, vu le risque de développement rapide des résistances quand elles sont utilisées seules. Des simulations mathématiques et des tests chez les singes ont montré qu’il serait théoriquement possible de se passer de l’interféron et de la ribavirine, mais nous ne disposerons probablement pas en pratique d’un tel traitement chez l’homme avant au moins 10 à 15 ans.