Daklinza et Olysio : les prix de remboursement sont fixés

3 Juin 2015
10 532 lectures
Notez l'article : 
0
 

Les prix de remboursement de deux médicaments anti-VHC, le Daklinza (daclatasvir) et l’Olysio (siméprévir), ont été fixés par le comité économique des produits de santé en date du 7 mai 2015. Ces prix de vente sont hors taxes et s’appliquent aux établissements de santé puisque seules les pharmacies hospitalières peuvent les délivrer. Un comprimé de Daklinza (daclatasvir, laboratoire BMS) coûte, à l’unité, environ 303 euros (en 30 mg ou en 60 mg) ; un comprimé d’Olysio (siméprévir, laboratoire Janssen-Cilag) : 250 euros. Pour un traitement de six mois avec Daklinza, le coût est donc de 60 000 euros. Pour un traitement de trois mois avec Olysio, le coût est d’environ 21 000 euros. Le daclatasvir est intégralement pris en charge pour les personnes vivant avec une hépatite C pour les génotypes 1, 3 et 4 avec des stades de fibroses F2 sévère, F3 et F4, les personnes co-infectées VHC et VIH quel que soit le stade de fibrose, les personnes atteintes de cryoglobulinémie mixte (II et III) systémique et symptomatique, quel que soit le stade de fibrose, les personnes atteintes de lymphome B associé au VHC quel que soit le stade de fibrose. Le siméprévir est intégralement pris en charge pour les personnes vivant avec une hépatite C pour les génotypes 1 et 4 avec des stades de fibroses F2 sévère, F3 et F4, les personnes co-infectées VHC et VIH quel que soit le stade de fibrose, les personnes atteintes de cryoglobulinémie mixte (II et III) systémique et symptomatique, quel que soit le stade de fibrose, les personnes atteintes de lymphome B associé au VHC quel que soit le stade de fibrose. Ces médicaments sont parfois utilisés en association avec d’autres traitements, le coût du traitement augmente alors. Le Sovaldi (sofosbuvir) coûte 13 667 euros la boîte de 28 comprimés (soit 41 000 euros pour trois mois). Les deux traitements d’Abbvie : Viekirax (ombitasvir, paritaprévir et ritonavir) et Exviera (dasabuvir) ont des prix provisoires de respectivement 41 400 euros et 3 600 euros pour une cure de trois mois. Les prix définitifs de ces deux traitements sont en cours de discussion au sein du conseil économique des produits de santé (CEPS).

Commentaires

Portrait de IMIM

Qui peut faire pression ? Qui peut imposer une nouvelle donne ??

Les politiques Mais ils préfèrent dire que les malades coutent chers plutôt que de dires à leurs potes qu'ils se gavent un peu trop!mdr

Un homme d'affaire indien à été assigné en procès pr les labos pour avoir osé fabriquer des génériques (hiv) afin de sauver ces compratriotes. Ce traitement coutent 40e par mois (mm si cela reste élevé en roupies(?)) Et il avoue faire encore du bénéfice

Cherchez l'erreur ??????