Dans les méandre des démarches administratives !

23 Janvier 2018
3 734 lectures
Notez l'article : 
0
 

En novembre 2017, un sondage indiquait, qu’en matière d’aides sociales, près d’un-e Français-e sur deux ignorait ses droits. Une des explications résidait dans l’opacité du système d’aides à la personne, l’absence d’information… Parmi les aides les plus méconnues : celles des Caisses d'allocations familiales (Caf). Seulement 37 % des familles éligibles connaissent les dispositifs auxquels elles peuvent prétendre, indiquait cette étude et pour ne citer que cet exemple. Et quand on a l’information, on se retrouve fréquemment confronté à un autre obstacle : la complexité administrative (nombre de pièces à fournir, délais d’instruction des dossiers, possibilités de recours, etc.). Paradoxalement, le gouvernement a publié des études sur la complexité administrative vue par les Français. En 2016, près de 80 % des Français jugeaient les démarches administratives assez ou très simples, un résultat en hausse par rapport à la dernière édition de l’étude gouvernementale, réalisée en 2014. En 2016, 21 % des personnes usagères jugent les démarches administratives qu’elles ont effectuées au cours des deux dernières années assez ou très compliquées ; un taux en baisse de quatre points par rapport à 2014. On pourrait croire que tout va mieux… surtout depuis Internet. Et pour vous comment ça se passe ? Avez-vous été confronté-e à des démarches administratives complexes voire infructueuses ? Internet a-t-il facilité les choses ? Naviguez-vous facilement dans les méandres administratifs ? C’est autour de ces questions que l’on vous propose d’échanger mardi 23 janvier, pendant le chat thématique, à partir de 21 heures en compagnie de Diane-Seronet.

 

Commentaires

Portrait de ballif

avec mes donnés  elle a put résoudre le méandre pour moi  cela est différent des autres étant ancien fonctionnaire européen

aujourd'hui un autre problème est en place   ma nouvelle curatrice ne veux plus me donner l'argent que je gagne  quans il y en a de trop  elle se serre  plusieurs 10 000 € en promenade

Portrait de Tom Sawyer

Selon un sondage publié dans "Le Parisien" le 14 novembre 2017 du fait de la méconnaissance des droits (50%), la complexité des démarches administratives (16%), un reste à charge trop élevé (16%), la pudeur sur la sphère privée (16%), une personne sur trois ne touche pas les prestations sociales auxquelles elle a droit.

Neuf Français sur dix connaissent, les aides concernant le handicap (Allocation adulte handicapé, prestation de compensation du handicap, allocation d'éducation de l'enfant handicapé). Elles sont "les moins difficiles d'accès car elles bénéficient intrinsèquement d'un circuit d'accompagnement et de prescription, du fait de la dimension médicale de la fragilité concernée". Mais "la question du reste à charge reste un frein important".

(Source https://www.seronet.info/breve/non-recours-aux-aides-sociales-80204)

Une dizaine de séronautes étaient réunis pour discuter et débattre des méandres dans les démarches administratives. La moitié des participants ont pris une part active à la discussion. Etaient présents majoritairement des hommes (une seule femme), tous séropositifs ayant connu des parcours et des expériences différentes avec l'administration. Certain-e-s n'ayant jamais fait de demande d'aide sociale (liée à un handicap, au VIH ou à une maladie chronique), certain-e-s viennent de les entamer et sont en attente d'une réponse, et d'autres les ont faites avec des expériences positives ou négatives avec l'administration.

Si nous faisons un tour d'horizon des aides sociales et des organismes cités au fil du débat, on peut noter que le terme "démarches administratives" n'est pas forcément associé de façon restrictive aux aides spécifiquement liées à un handicap ou à une maladie chronique.

Cela va des démarches administratives courantes (Prime pour l'emploi, payer les impôts et les pv, changer de carte nationale d'identité ou de passeport, le RSA=Revenu de Solidarité Active, démarches liées aux cartes grises, des démarches pour aider un parent ou un proche, les démarches à la CAF=Caisse Allocations Familiales, APL=Aide Personnalisée au Logement) aux démarches faites pour obtenir des aides spécifiques à un handicap ou au VIH (MDPH=Maison Départementale des Personnes Handicapées, ACS=Aide au paiement d'une Complémentaire Santé, SAVS=Services d’Accompagnement à la Vie Sociale, AAH=Allocation Adultes Handicapés, CLIC = (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique) est un guichet d’accueil de proximité à consulter en priorité concernant toutes les difficultés rencontrées par les personnes âgées).

Voyons maintenant ce que pensent les seronautes qui ont participé au débat du rôle des médecins, de l'assistance sociale, et aussi de l'arrivée d'internet dans les démarches administratives.

Cbcb

C'est moi qui ait téléphoné à l'assistante. Si tu démarres pas les démarches tout seul personne ne vient te voir. Mon nouveau médecin traitant m'a aussi conseillée par rapport aux droits et aux aides auxquelles on a droit. Mon ancien médecin traitant ne m'en avait jamais parlé. C'est vrai que ce n'est pas évident de franchir le pas. L'assistante sociale et le médecin traitant m'ont dit de ne pas hésiter à les rappeler su j'avais besoin d'aide pour les démarches,et aussi en cas de problème ou de rejet.

J'ai fait aussi une demande MDPH pour les douleurs que je ressens périodiquement. On m'a dit qu'il faut attendre au moins un an avant d'avoir la réponse.A la CAF, elle m’a prévenue que ce serait un vrai parcours du combattant. Je lis et j'apprends beaucoup de choses par internet.

Rimbaud

Il y a ceux qui méconnaissent, mais déjà pour ceux qui connaissent c'est le parcours du combattant pour obtenir les prestations, rien que pour obtenir au moins leur application. Les médecins n'ont que faire de ces questions, et souvent sont même récalcitrants quand il y a besoin de leur concours.

Luso

Mon médecin traitant me fait payer 40 euros, même si je bénéficie de l'ACS ( pas de dépassement et pas d'avance). Il refuse même si je lui présente l'attestation de la Sécurité Sociale.

Pour les démarches administratives il y a plus de chance en passant par l'hôpital et l'infectiologue pour que les aides soient accordées.

Les présentoirs à l'hôpital et les flyers des associations m'ont été le plus utiles pour être au courant.

La tendance est à la restriction. A la MDPH j'ai demandé à voir leur assistante sociale. Réponse : ça fait des années que la MDPH a supprimé ses assistantes sociales. Le pire c'est que j'ai appelé auparavant l'assistance sociale de la sécurité sociale, qui m'a dit non je ne peux pas m'occuper de vous , puisque vous avez l'AAH demandez à l'assistante sociale de la MDPH. A la MDPH on me dit le mieux c'est l'assistante sociale de l'hosto.

Les démarches en ligne c'est bien pour ceux qui maîtrisent (faut se familiariser, anciens sont perdus), pouvoir suivre un dossier, faire suivre un document ... mais bon tant que ça reste une alternative supplémentaire !

Elian

Heureusement j'ai une j'ai une assistance sociale sympa qui m'a bien aidé dans les démarches. Elle est dans ma ville elle viens 2 a 3 fois par semaine. Internet c'est bien quand ça beugue pas.

Bob02

C'est une perte de temps, on tourne en rond. Ne sait pas du tout à qui s'adresser pour ses démarches. Le plus dur c'est de ne pas savoir on attend , pas d'informations. Je pense que je vais galérer, et tout laisser tomber.

louplyonnais

Si ça se limite à payer les impôts, changer la CI ou le passeport en tout cas séropositif ou séronégatif ça change rien. Etant seul avoir son salaire et payer les impôts, je n'ai droit a aucune aide.

En résumé :

Nous voyons à travers ces propos le rôle crucial, la coordination et la communication entre médecins traitants, infectiologues et assistances sociales pour une prise en charge efficace et une obtention des aides sociales, notamment celles liées à un handicap ou une maladie chronique.

Que les parcours et les expériences sont différentes : certains sont satisfaits de leur prise en charge, pour d'autres c'est un parcours du combattant voire même une perte de temps.

En ce qui concerne le rôle et l'aide d'internet dans le cadre des démarches administratives, les avis convergent : internet est une bonne source d'informations, uniquement pour les personnes qui maîtrisent cet outil.

 

Voici quelques liens pour aider celles et ceux dans leurs démarches administratives ou qui souhaitent tout simplement se renseigner ou approfondir le sujet :

https://mes-aides.gouv.fr

https://www.aide-sociale.fr

http://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/

https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/invalidite-handicap/invalidite

http://annuaire.action-sociale.org/etablissements/adultes-handicapes/service-d-accompagnement-a-la-vie-sociale--s-a-v-s---446/Demarches.html

http://www.modernisation.gouv.fr/les-services-publics-se-simplifient-et-innovent/par-des-services-numeriques-aux-usagers/mes-aidesgouvfr-quelles-aides-ai-je-droit

http://www.apajh.org/index.php?option=com_content&view=article&id=909:les-recours-contre-les-decisions-de-la-cdaph-12-le-recours-amiable-&Itemid=1083

http://www.cnsa.fr/documentation/dt_vih_et_handicap_vf.pdf

 

Je conclurai ce compte-rendu en disant que l'idée de rajouter un onglet dédié aux aides administratives a été retenue, que Elian pense que Bob roule trop vite, et que Diane l'animatrice du chat s'est proposé spontanément pour aider l'ensemble des seronautes dans leurs démarches administratives (décision votée à l'unanimité).

Tom Sawyer.

 

Portrait de cbcb

Beau condensé pour ce théma méandrique !
J'aime beaucoup la conclusion ... Merci d'avance Diane !

Je suis pour l'idée de créer un onglet "spécial démarches" ... je pense que cela intéresserait beaucoup d'autres séronautes.