Décès de Patrick O’Connell

8 Mai 2021
259 lectures
Notez l'article : 
0
 

Patrick O'Connell, le co-créateur du Ruban Rouge, est décédé le 23 mars dernier à l’âge de 67 ans, a annoncé son frère le 3 mai. L’activiste américain vivait avec le VIH depuis près de 40 ans. En 1989, il avait fondé Visual Aids Artists Caucus, un groupe militant de soutien aux artistes vivant avec le VIH. Le collectif avait lancé cette même année la journée annuelle Day Without Art pendant laquelle certains musées américains couvraient leurs œuvres comme on couvre le corps d’une personne décédée des suites du VIH/sida. Deux ans plus tard, en 1991, Visual Aids lançait le Ribbon Project (Projet Ruban) qui a donné naissance au fameux Ruban Rouge. Les artistes qui ont imaginé ce Ruban Rouge ont préféré rester anonymes afin d’attribuer sa paternité au collectif Visual Aids dans son ensemble, mais il est de notoriété publique que Patrick O'Connell a contribué à sa création. Il a également fait en sorte que le Ruban soit porté par des célébrités lors de la cérémonie télévisée des Tony Awards en 1991. À deux semaines de la cérémonie télévisée qui récompense l’industrie du théâtre, O'Connell et son équipe ont appelé tous les contacts qu’ils avaient à Broadway, des coiffeurs-ses, aux acteurs-rices en passant par les costumiers-ères. La veille de la cérémonie, les bénévoles ont déposé des rubans sur chaque siège. Quand il a regardé la soirée de récompenses en direct à la télévision ce soir-là, l’activiste a constaté avec émotion que plusieurs des personnalités avaient arboré le ruban. Quelques mois plus tard, lors des Oscars 1992, c’était au tour de Paul Newman avec Elizabeth Taylor de porter le ruban. Très vite, le Ruban Rouge est devenu l’emblème mondial de la lutte contre le VIH/sida et c’est toujours le cas trente ans plus tard. Suite à l’annonce du décès de Patrick O'Connell, l’association Act Up New York a tenu à lui rendre hommage sur Twitter : « Repose en paix, Patrick O’Connell. Bien que tu sois parti, l’héritage de ton plaidoyer pour la lutte contre le VIH/sida à travers l’art va continuer à prospérer grâce à ton travail infatigable. Merci Patrick ».