Délai vaccination après Covid-19

23 Février 2021
429 lectures
Notez l'article : 
0
 

En décembre dernier, la Haute autorité de santé (HAS) recommandait d'attendre trois mois minimum après la fin des symptômes avant d'envisager la vaccination des personnes ayant contracté la Covid-19. Le 12 février, la HAS a actualisé son avis sur la vaccination des personnes avec antécédent de Covid-19 afin de tenir compte de l'avancée des connaissances. Les connaissances immunologiques sur l'infection par le Sars-CoV-2 sont en constante évolution et apportent des éléments de connaissance sur la production d'anticorps neutralisants et sur la réponse face à une nouvelle infection. Dans ce contexte, la HAS a donc actualisé son avis sur la vaccination des personnes ayant contracté la Covid-19 et précise ses recommandations. La HAS confirme l'attente des trois mois minimum. Elle recommande de se rapprocher des six mois et de n'utiliser dans ce cas, qu'une seule dose de vaccin. Dans le détail, la HAS, s’appuyant sur les travaux de la SPILF (Société de pathologie infectieuse de langue française) explique les personnes ayant eu une infection par le Sars-CoV-2, confirmée par un test RT-PCR ou antigénique, qu'elles aient ou non développé une forme symptomatique de la Covid-19, doivent être considérées comme protégées pendant au moins trois mois par l'immunité post-infectieuse. Les données actuelles ne permettent pas, pour le moment, de statuer sur la réponse immunitaire au-delà de six mois. Ainsi la HAS recommande-t-elle de réaliser la vaccination dans un délai proche de six mois et confirme qu'elle ne doit pas être envisagée avant un délai de trois mois après l'infection. À ce stade des connaissances, les personnes ayant déjà été infectées conservent une mémoire immunitaire. Cela conduit la HAS à ne proposer qu'une seule dose aux personnes ayant été infectées par le SARS-CoV-2, quelle que soit l'ancienneté de l'infection. La dose unique de vaccin jouera ainsi un rôle de rappel. Par ailleurs, la HAS rappelle que la vaccination des personnes ayant déjà été infectées doit s'envisager dans le cadre des règles de priorisation établies, c'est-à-dire selon leur risque de développer une forme grave de Covid-19 du fait de leur âge et/ou de comorbidités. La HAS a précisé que la vaccination avec une seule dose ne concerne pas deux types de personnes : celles présentant une immunodépression avérée (en particulier celles qui reçoivent un traitement immunosuppresseur) qui doivent, après un délai de trois mois après le début de l'infection par le Sars-CoV-2, être vaccinées par le schéma à deux doses ; celles qui ont reçu une première dose de vaccin et qui présentent une infection par le Sars-CoV-2 avec PCR positive dans les jours qui suivent cette première vaccination ne doivent pas recevoir la seconde dose dans les délais habituels, mais dans un délai de trois à six mois après l'infection.

Commentaires

Portrait de jl06

Pour connaiîre son t'au d,immunologie ,mon toubib ma fait faire un test sanguin , 

Contaminés fin octobre ,  le test fait  début  janvier , je me retrouve a , 8,9 sur 10 , d 'anticorps , ce délais et impératif  , 

attention certain labo le  fond payé , bien dire ALD  ,