Dépassements : Bertrand à la manœuvre

28 Février 2012
875 lectures
Notez l'article : 
0
 
Billets_volants.png

Evidemment à force de ne rien faire… ça se voit au bout d’un moment. C’est ce qu’a dû penser le ministre de la Santé Xavier Bertrand qui a moins de dix semaines de l’élection présidentielle a finalement décidé de bouger sur la question, sensible, des dépassements d’honoraires. C’est, en effet, un problème de plus en plus sensible pour les personnes : les dépassements atteignent 2,5 milliards d'euros et sont devenus la règle dans certaines spécialités (chirurgie, par exemple) où ils menacent l'accès aux soins. Le ministre a donc, indique "Les Echos", annoncé un arrêté pour contenir les dépassements de tarifs des médecins. Selon une interview accordée au "Quotidien du Médecin". Trois spécialités sont concernées : la chirurgie, l'anesthésie et l'obstétrique. "L'arrêté instaurera un nouveau secteur d'exercice, à mi-chemin entre le secteur 1 (tarifs sécu) et le secteur 2 (honoraires libres). Seuls les professionnels qui pratiquent des honoraires libres pourront rejoindre ce nouveau secteur d'exercice. Ils s'engageront à réaliser au moins 30% de leurs actes au tarif de la Sécu. Pour les autres actes, les tarifs ne devront pas dépasser ce prix de plus de 50%. En échange, ces dépassements seront intégralement pris en charge par les complémentaires Santé, indique "Les Echos". Le problème, c’est que les mutuelles ne sont pas du tout d’accord avec ce choix. Un choix qui, il est vrai, est surtout fait à la va-vite pour ennuyer François Hollande dont le programme sur la santé promet de plafonner les dépassements tarifaires.