Dépassements d'honoraires : L’UFC s’en mêle

25 Janvier 2009
2 275 lectures
Notez l'article : 
0
 
augmentations.png

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir estime dans un communiqué (20 janvier) que la création envisagée d'un nouveau système de tarifs pour les médecins, appelé "secteur optionnel" et destiné à maîtriser les dépassements d'honoraires, allait, en réalité, pénaliser les patients. L'Assurance maladie et les syndicats de médecins libéraux négocient actuellement la création de ce "secteur optionnel" qui s'ajouterait aux actuels secteur 1 (tarifs fixes) et secteur 2 (dépassements autorités avec "tact et mesure"). Selon les pouvoirs publics, la création de ce troisième secteur devrait permettre d'améliorer l'accès aux soins. L'UFC-Que Choisir pense exactement le contraire. L'association craint une banalisation des dépassements d'honoraires (qui dérapent déjà sérieusement avec le système actuel), ce qui augmenterait significativement le "coût de l'acte médical et les inégalités d'accès aux soins". L'UFC-Que choisir craint aussi qu'une des conséquences soit "une augmentation mécanique du prix des complémentaires santé". "Il aurait été beaucoup plus logique de réexaminer la rémunération de certains actes médicaux (à la hausse ou à la baisse) et de s'attaquer aux dépassements exorbitants", estime l'association.