Dépendance : l’absente de la campagne

6 Mai 2012
914 lectures
Notez l'article : 
0
 
Marianne.jpg

Le vieillissement de la population française conduira dans les années à venir à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes. Ainsi, près de 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, contre 800 000 actuellement. C’est ce qu’indique l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). La question du vieillissement et donc celle de la dépendance qui lui est pendante intéresse le gouvernement, les politiques et les professionnels du secteur de la dépendance. C’est le cas de Coviva (qui serait le n°3 dans le domaine) qui a fait réaliser un sondage (institut Harris Interactive). Une bonne occasion de voir ce que les Français en pensaient. 84% de sondés pensent que le sujet de la dépendance n’est pas assez présent dans le débat politique… qui, il est vrai, parle plus souvent de la viande halal et du permis de conduire… D’après le sondage réalisé par Harris Interactive pour Coviva 26,3% des Français pensent que François Hollande serait le candidat le plus sensible à la question de la prise en charge des personnes dépendantes. En moyenne les Français seraient prêts à consacrer 18,59% de leur revenu mensuel pour subvenir à la dépendance de leur proche. Par ailleurs, 36,2% des Français privilégieraient le maintien à domicile avec l’intervention d’une auxiliaire de vie si un de leurs parents était en situation de dépendance.