Dépendance : une nouvelle journée de solidarité ?

22 Avril 2018
2 967 lectures
Notez l'article : 
0
 

Invitée sur RMC et BFM TV de Jean-Jacques Bourdin, la ministre de la santé Agnès Buzyn, a évoqué plusieurs pistes envisagées par le gouvernement pour financer la dépendance des personnes âgées. "Les pistes, ce sont évidemment les assurances privées. Il y a aujourd’hui des gens qui ont envie de vendre ce type de modèle", mais "je ne suis pas trop favorable au modèle assurantiel", a précisé la ministre. Elle a aussi suggéré "des pistes via l’Ondam" (objectif national de dépenses d’assurance maladie), qui consisteraient à "mélanger la partie dépendance et la partie soins dans une seule enveloppe", au lieu des "enveloppes séparées" actuelles, financées respectivement par les départements et la Sécurité sociale. La ministre a enfin rappelé que l’ancien Premier ministre "Jean-Pierre Raffarin avait inventé la journée de solidarité active, le lundi de Pentecôte" et qu’"on pourrait imaginer avoir deux lundis de Pentecôte travaillés". Relancée par le journaliste, elle a indiqué qu’elle n’avait "pas envie de donner (son) opinion" sur cette option, préférant un "débat sociétal, avec notamment les élus". La ministre proposera une "solution" au financement de la dépendance d’ici la fin de l’année.

Commentaires

Portrait de IMIM

On ne cesse de nous solliciter au sujet de la solidarité

A quand une demande de SOLIDARITE aux plus fortunés ??????
Une taxe sur chaque "transaction financière",  par exemple A hauteur ne serait-ce que d'1%, on envoie mm les malades en vacances !!mdr

Des assurances privées...le modèle américain......on y viendra Doucement mais surement Comme pour les mutuelles...
Je suis sure qu'elles sont déjà toutes en train de repenser leurs contrats ! Une option de plus  La belle affaire !

Il ne semble pas que vous voyiez ce que ça donne ....ou plutôt vous savez très bien ou ça va nous mener.......un fossé un peu + creusé.....

Quant aux élus, sénateurs et députés, supprimez leurs la prime obséque de 18 000 e, qui leurs est allouée, y compris pour leurs conjoints et leurs enfants, dont ils bénéficient à VIE (sans jeu de mots) et qui a couté à la communauté la modique somme de 573 000 euros en 2017
Des enterrements de prince, quand d'autres, parmi leurs concitoyens,  sont enterrés ds des fosses communes.

La solidarité ?!?!?