Dépistage : un appel de Coalition PLUS

25 Novembre 2021
239 lectures
Notez l'article : 
0
 

À l’occasion de la deuxième édition de la Semaine internationale du dépistage, Coalition PLUS et ses 49 membres et partenaires participant à l’opération lancent un appel pour la reconnaissance du statut des agents-es de santé communautaire (ASC), y compris les pairs-es éducateurs-rices. « Ces personnes issues des communautés les plus vulnérables au VIH jouent un rôle indispensable dans l’atteinte des objectifs d’élimination de l’épidémie d’ici 2030 », rappelle un communiqué de Coalition PLUS. Le collectif souligne que le « dépistage (…) reste sans aucun doute la porte d’entrée dans le parcours de soin ». Alors que certains pays ont atteint des taux de diagnostic de l’infection au VIH assez élevés, plusieurs pays enregistrent un retard important et sont toujours à la traîne. La plupart des personnes infectées demeurent confrontées à des obstacles d’ordres socio-culturels, structurels voire légaux, dans l’accès aux soins. « Parmi elles, les populations clés qui sont particulièrement affectées, se heurtent constamment aux manques de stratégies de dépistage et de rétention ciblées, répondant à leurs besoins spécifiques », d’où cette initiative qui entend démontrer que « la délégation des tâches vers les acteurs-rices communautaires s’avère être une solution » face à l’enjeu d’un accès universel au dépistage.

Commentaires

Portrait de Superpoussin

Erreur dans l'article, vous n'évoquez pas les personnes les plus vulnérables au VIH mais celles les plus à risque de le contracter, les personnes les plus vulnérables au VIH sont celles laissées de côté, dont on ne parle jamais, celles n'appartenant à aucune communauté cible.