Des aiguilles intelligentes à l’hôpital

14 Octobre 2009
2 699 lectures
Notez l'article : 
0
 
Sherbrooke_v.jpg

Au CHU de Sherbrooke (Québec) sont pratiqués prélèvements, actes intraveineux ou chimiothérapies. L'établissement consomme 650 000 aiguilles par an, et le personnel est largement exposé aux piqûres accidentelles. Sasha Cardinal, responsable ‘santé et sécurité' au CHUS : « L'an passé, parmi le personnel, près de 200 piqûres ont été rapportées, sans compter les cas qui ne sont pas déclarés pour toutes sortes de raisons ». Mark Oliver, infirmier à l'Hôtel-Dieu, témoigne à son tour et en connaissance de cause : il s'est accidentellement piqué vingt ans plus tôt : « Tu vis un gros stress avec tous les examens à passer, sans savoir si tu as contracté une maladie, hépatite, sida ou autre. Ça crée aussi tout un stress dans ta famille. » Le CHUS a résolu d'équiper, d'ici un an, les équipes des deux hôpitaux qui composent le site, d'aiguilles présentant un dispositif de sécurité : un système de blocage ou un rabat-fermoir. Ce matériel sera disponible non seulement aux urgences et aux soins intensifs, mais dans l'ensemble des départements du CHUS. Investissement : 184 000 dollars par an.

 

Commentaires

Portrait de derdeder

j'utilise des aiguilles avec ce type de "rabat-fermoirs" depuis des annees, que je dois virer car ils me genent, a l'hopital un autre systeme est utilise, l'aiguille est ratractee dans un fourreaux (d'ailleurs jamais utilises par les infirmieres qui me prelevent). est ce que ca sert vraiment ? il faudrait surement une aiguille retractable automatiquement, la, il ne pourrait plus ou pas y avoir d'oublis, apres c'est toujours une question d'argent, il existe des gants avec des produit hyper desinsfectant pour eviter qu'une piqure devienne dramatique, j'en ai vu qu'une fois, et c'etait pour une demo, les gants normaux, ils manquent deja dans certains service, alors...
Portrait de seanaque

que ces dispositifs existent depuis même probablement plus de vingt ans. Cet article est tout ce que l'on veut sauf intéressant.