Des associations sud-africaines s'opposent à l'expulsion d'un gay ougandais

26 Février 2014
2 085 lectures
Notez l'article : 
0
 

Six groupes de défense des droits de l'Homme ont incité (19 février) les autorités sud-africaines à ne pas expulser un médecin ougandais défenseur des droits LGBT dans son pays expliquant dans un communiqué qu'il est ""recherché" en Ouganda pour son activisme contre l'homophobie". Paul Nsubuga Semugoma est un médecin qui a fait pression contre la promulgation annoncée d'une loi ougandaise anti-homosexuels. Les services de l'immigration sud-africains l'avaient placé en détention et menacé de l’expulser. "La situation des droits de l'Homme en Ouganda s'est détériorée et la communauté LGBT est vulnérable particulièrement en ce moment", ont dénoncé ces associations. "Il serait clairement en danger s'il retournait en Ouganda dans le climat actuel, en raison de son homosexualité déclarée et de ses critiques publiques contre la loi homophobe", a expliqué Marcus Low du programme Campagne d'accès au traitement (TAC) d'AIDS, une association de lutte contre le sida, cité par l’AFP.

Commentaires

Portrait de Paradixman

Bonjour,

La loi anti-gay a été signée par le Président Museveni. Nos amis en Ouganda appellent le monde entier à se mobiliser et ne pas laisser cette loi passer inaperçue.

Si nous sommes des milliers et des milliers à nous mobiliser maintenant, nous pourrons attirer l'attention du monde entier. Nous pourrons même pousser les chefs d'État, les grandes entreprises et les institutions religieuses qui comptent en Ouganda à faire jouer leur influence.

Signez maintenant pour montrer aux responsables politiques ougandais que nous ne resterons pas silencieux pendant que des innocents se feront agresser et jeter en prison.

Toi aussi, signe maintenant la pétition contre cette loi.

www.allout.org/fr/kill-the-bill