Des discriminations en baisse en Suisse

6 Mars 2020
1 795 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’information a été publiée dans le dernier numéro en date de la revue Swiss aids news (n°4, décembre 2019), de l’Aide suisse contre le sida. Fin 2019, quelque « mille cas de discrimination de personnes séropositives » ont été recensés par l’Aide suisse contre le sida ces « dix dernières années ». « En 2019, leur nombre reste élevé, sans compter qu’une multitude d’entre eux échappent au recensement, admet la revue. Un tiers environ des cas déclarés en 2019 ont eu lieu dans le domaine des assurances, surtout de l’assurance-maladie. Quatorze cas ont été signalés en rapport avec la santé publique, dix en milieu professionnel. En outre, 24 violations de la protection des données ont été enregistrées dans différents domaines », précise la revue. De son côté, le journal Le Nouvelliste (27 février), explique que : « Les cas de discrimination contre les séropositifs sont en légère en baisse en 2019 (…) L'Aide suisse contre le sida a rapporté 105 cas [en 2019, ndlr] contre 120 l'année précédente. CE qui frappe, entre autres, c’est que de « nombreuses discriminations ont eu lieu dans des établissements de santé publique ». Comme mentionné plus haut, vingt-quatre personnes ont subi des « violations des données personnelles ». L'organisation suisse cite notamment le cas d'un patient d'un hôpital, dont les données personnelles ont été violées à trois reprises. Après une opération à la hanche, l'homme s'est vu mentionner son infection par le VIH dans la clinique de réhabilitation où il s'est rendu. L'information était notée dans le rapport de sortie de l'hôpital, indique l'aide suisse contre le sida. Comme la clinique de réhabilitation a également mentionné cette séropositivité dans son rapport de sortie, les collaborateurs de Spitex (service d’aide et de soins à domicile), qui se sont occupés du patient par la suite, étaient également au courant. Une situation « extrêmement désagréable » pour le patient, selon l'organisation qui relate ce cas dans sa revue. Dans de nombreux cas de discriminations liées au VIH rapportés, l'Aide suisse contre le sida a pu intervenir avec succès. Les possibilités d'actions légales sont cependant limitées, reconnait l’association. Cela s’explique notamment par le fait que la Suisse n'a pas encore de loi contre les discriminations de ce type. Par ailleurs, certains cas ont été rapportés anonymement ou encore certaines personnes concernées n'ont pas voulu d'interventions.