Des ONG appellent l'Europe de l'Est à faire plus pour les LGBTQ

22 Novembre 2015
862 lectures
Notez l'article : 
0
 

Des militants représentant des organisations non gouvernementales d'une quarantaine de pays européens ont appelé jeudi 12 novembre dernier les autorités des pays d'Europe de l'Est à faire plus pour défendre les droits des minorités LGBTQ, notamment dans l'éducation et la justice. "Il y a encore beaucoup à faire dans le domaine de l'éducation en Europe de l'Est", a déclaré Daniela Prisacariu, co-présidente de l’Iglyo, un réseau pan-européen qui regroupe une centaine organisations non gouvernementales de défense des droits des LGBTQ, indique l’AFP. Selon les militants de ces associations, les personnes LGBTQ en Europe de l'Est n'ont pas accès aux établissements scolaires pour informer les élèves sur les droits des minorités sexuelles. En conséquence, les jeunes LGBTQ ne déposent pas de plainte quand leurs droits sont violés. "Les jeunes ne connaissent pas leurs droits, ils ne savent pas qu'ils pourraient déposer une plainte ou comment procéder. Et ils craignent d'être démasqués à l'école ou au travail s'ils la déposent", a déploré Daniela Prisacariu, en marge d’une réunion annuelle de l’Iglyo. Le Conseil anti-discriminations de Roumanie (CNCD) a, pour sa part, reçu dix plaintes en 2013 et neuf en 2014, selon Petre-Florin Manole, membre de cet organisme. "Nous estimons que nous avons un problème, car tous les discours ou les actions homophobes ne sont pas rapportés. Nous espérons qu'avec le soutien des organisations non gouvernementales cela changera", a-t-il déclaré.