Des restrictions localisées à l'étude

19 Février 2021
796 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'émergence plus rapide des variants dans certaines régions a relancé l'hypothèse de mesures restrictives localisées, avec en première ligne la Moselle où aucun reconfinement n'a toutefois été décidé à ce stade, indique l’AFP (12 février). Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le déplacement à Metz (12 février) et rencontré les élus-es et responsables locaux-les pour se pencher sur la situation « inquiétante » dans le département. « Le nombre de cas de variants augmente, il est désormais estimé à plus de 100 nouveaux cas par jour », a précisé le ministre, indiquant que les premières conclusions de séquençage pointaient vers le variant sud-africain. Alors que certains-es réclamaient un reconfinement local, rejeté par d'autres, aucun consensus ne se dégage, a noté le ministre, qui va continuer les discussions, notamment avec son collègue de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer sur l'hypothèse de la fermeture des écoles, dans cette zone. En attendant des décisions, les pouvoirs publics ont annoncé un renforcement de la vaccination et une « intensification » des tests dans le département. Et tout test positif sera considéré comme un cas suspect de variant, avec les nouvelles règles qui s'y appliquent : isolement de 10 jours, et plus septe jours, et test PCR négatif pour en sortir. Au-delà de la présence de ces deux variants (britannique et sud-africain) estimés plus contagieux, la Moselle est également l'un des départements métropolitains avec le taux d'incidence le plus élevé (290 cas positifs pour 100 000 habitants-es entre le 2 et le 8 février, contre une moyenne de 201 pour 100 000 habitants-es dans le reste de la France. Selon le ministre de la Santé, le variant britannique représenterait désormais entre un cas sur cinq et un cas sur quatre selon les départements. Quant aux variants sud-africain et brésilien, leur proportion serait de 4 à 5 %, mais avec une répartition « très hétérogène ». « S'il y a des mesures à prendre au niveau local, elles seront prises », a prévenu vendredi 12 février sur Europe 1 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. « Les mesures de gestion que nous avons mises en place (...) nous ont déjà permis de freiner la diffusion (du variant britannique) et la diffusion du virus en général dans notre pays. Les prochaines semaines nous diront si cela a suffi ou si nous devons nous résigner à prendre des mesures complémentaires de type confinement », a indiqué, pour sa part, le ministre de la santé, le 12 février.

Commentaires

Portrait de jl06

Covid-19 à Nice : Estrosi en colère contre les touristes venus à Noël
Alors que Nice se trouve dans une situation sanitaire critique, le maire de la ville déclare sur France Info que « trop » de touristes sont venus à Noël.
Le maire de Nice souhaite avant tout des mesures destinees a decourager les touristes, notamment pour les vacances d'hiver.

© VALERY HACHE / AFP - Par LePoint.fr - Publié le 21/02/2021 à 10h43
Nice et les Alpes-Maritimes bientôt sous cloche ? Pour contrer la flambée du Covid-19 sur place, le gouvernement envisage de confiner pendant les week-ends la cinquième ville de France et ses environs, une mesure jusqu'alors inédite à l'échelon local en métropole. Des décisions en vue de renforcer les règles sanitaires sont attendues d'ici à ce dimanche soir. Ces mesures peuvent aller « d'un couvre-feu renforcé à un confinement local le week-end », expliquait samedi 20 février le ministre de la Santé, Olivier Véran, en déplacement à Nice. Le taux d'incidence de l'épidémie dans la métropole est particulièrement élevé : il dépasse les 700 cas positifs pour 100 000 habitants, soit plus de trois fois la moyenne nationale (190).

Le maire de la ville, Christian Estrosi, qui accompagnait le ministre sur place, a souligné qu'il était favorable à de nouvelles mesures, mais que celles-ci devaient être « consensuelles ». L'option d'un confinement le week-end « mérite d'être étudiée » car elle découragerait les touristes qui auraient voulu réserver un séjour à Nice, ainsi que « ceux qui prennent des risques en se rassemblant à 10, 15 ou 20 le week-end », a observé le maire, qui avait déjà demandé l'interdiction des locations saisonnières.

« Il y en a beaucoup trop eu entre Noël et le jour de l'an »
Interrogé ce dimanche par France Info, Christian Estrosi a de nouveau pointé du doigt « la présence trop nombreuse de touristes entre Noël et le jour de l'an », selon lui à l'origine de la situation critique dans laquelle se trouve le département. « Il y en a beaucoup trop eu entre Noël et le jour de l'an », dénonce-t-il. « Au 20 décembre, nous avions 20 vols par jour sur l'aéroport international de Nice. On est passé de 20 à 120 vols venant des pays anglo-saxons, scandinaves, des Émirats arabes unis, de Russie etc. (…) On ne pouvait pas se le permettre. »

« Ce que je sais, c'est qu'il faut prendre une décision, une mesure forte, pour aller au-delà de la mesure générale prise pour toute la France », considère le maire de Nice, évoquant un « couvre-feu élargi » ou un « confinement partiel, voire total », avec un objectif : décourager les visiteurs pendant les vacances d'hiver.

 

PLUS DE 10 jours que le signal d'alarme et tirer ! .................. RIEN  de Paris ! politique spectacle

les avions continue à arriver , les jets privés pareil ....

Portrait de jl06

Masque obligatoire partout, nulle part, seulement dans quelques zones... Vous ne comprenez plus où le masque doit être porté dans les communes des Alpes-Maritimes? 

d'une rue a l'autre la donne change ....ont osent pas cité d'ou viens le probléme pourquoi ? 

OUI  les grands essembles sont de véritable cluster geant  ,surtout sur Nice , ou MR, le Maire n ' arrive pas à tenir la populations ....  , entasser les uns sur les autres dans de petit appartement  ....la aussi ce genre de logement à attient ces limites ......mais avec les lois a la Con que Paris VOTE nous en avons pas encore suffIsamemnt ! !!!

la côte et coinçé entre la mer et la montagne réfléchissez avant .....enfin si vous pouvez ! 

parcque des virus je crois que l,ont va devoir si habitué ....

 

Illustration.