Des séropositifs-ves ignorent leur statut

13 Août 2021
250 lectures
Notez l'article : 
0
 

Quelque 14 000 Canadiens-nes, dont au moins 3 000 Québécois-es, vivraient avec le VIH (…) sans le savoir, indique la Société canadienne du sida, citée par le Journal de Montréal (16 juillet). « Ça m’inquiète énormément. Toutes ces personnes peuvent en contaminer d’autres si elles ont une vie sexuelle active non protégée » et que leurs partenaires ne sont pas protégés-es non plus (par Prep, Tasp ou préservatifs), explique le directeur général de la Société canadienne du sida, Gary Lacasse, auteur de cette évaluation.  Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. L’une est le fait que la lutte contre la pandémie de coronavirus a mobilisé de nombreux centres de dépistage qui se consacraient jusque-là au dépistage des IST. Plusieurs ne sont pas encore revenus à leur première mission et demeurent tournés vers la Covid-19, souligne le Journal de Montréal. La hausse des cas d’infections non détectées a atteint de 14 à 20 %, d’après Gary Lacasse. À cela s’ajoutent une diminution des budgets consacrés à la prévention des IST et un relâchement des campagnes de sensibilisation.