Dette : les hôpitaux n’ont pas la santé

14 Juin 2013
2 403 lectures
Notez l'article : 
0
 

Selon Les Echos, l'Inspection générale des Finances s'alarme dans un rapport du poids des emprunts bancaires des établissements hospitaliers et les appelle à le limiter. L’Inspection générale des Finances veut limiter les capacités d’emprunt bancaire des hôpitaux, dont la dette a triplé en moins de dix ans sous le poids des investissements, affirme le quotidien économique. Mandatée par le gouvernement, l’Inspection générale des finances souligne dans un rapport  dont a eu connaissance le journal que "l’encours des prêts de moyen et long terme est passé de 9 milliards d’euros en 2003 à plus de 24 milliards en 2011 sous le poids des plans d’investissement". Devant cette situation, l’IGF préconise de "limiter fortement" le recours des établissements de santé aux emprunts bancaires de court terme, affirment Les Echos.