Développement : l’aide française en baisse en 2014

5 Novembre 2013
1 437 lectures
Notez l'article : 
0
 

Et voilà, le gouvernement a beau tenter de faire croire l’inverse, la mission aide publique au développement reculera de 3 % en 2014. Comme l’explique La Croix (21 octobre), à moins de deux ans de l’échéance, la France a renoncé à ses engagements internationaux : consacrer 0,7 % de son revenu national brut d’ici à 2015 à l’aide publique au développement. Selon les prévisions budgétaires 2014, les crédits de la mission aide publique au développement s’élèveront à près de 3 milliards d’euros, soit une baisse de 100 millions d’euros (3 % donc) par rapport à 2013. Selon La Croix, la France va "couper dans l’aide qu’elle apporte aux organisations multilatérales, à commencer par les agences de Nations Unies". Le soutien au Fonds mondial a été maintenu (100 millions d’euros). Comme le fait remarquer un responsable de l’ONG Oxfam selon les "textes, les financements innovants doivent servir à répondre à des besoins nouveaux. Dans les faits, la France utilise ces nouvelles taxes pour masquer la baisse des crédits".