Dextropropoxyphène or not ?

25 Avril 2009
4 254 lectures
Notez l'article : 
0
 
docteur_france.png

En janvier 2009, un comité de spécialistes réunis par la Food and Drug Administration (FDA) s'est prononcé pour le retrait du marché américain du dextropropoxyphène, un antalgique opiacé associé en France au paracétamol dans Di-Antalvic, par exemple. Selon la revue Prescrire qui a consacré un article à ce sujet : "Ces spécialistes ont constaté une efficacité (…) qui ne justifie pas les risques d'effets indésirables." Selon ces spécialistes, les effets indésirables recensés sont le plus souvent des "troubles psychiatriques ou cardiaques" voire des "surdoses accidentelles". Dans 40 % des cas recensés, les personnes concernées par ces problèmes avaient 65 ans ou plus. "En pratique, malgré des décennies de commercialisation à grande échelle, il n'est pas démontré que l'association dextropropoxyphène + paracétamol soit plus efficace que le paracétamol seul. Les effets indésirables graves de cette association ne sont pas justifiables", indique l'article de Prescrire.

 

Commentaires

Portrait de frabro

Il est complètement déconseillé d'utiliser di-antalvic avec certaines antiprotéases. Soyez prudents !
Portrait de nathan

J'en ai pris ce matin et c'est bien la molécule indiquée qu'on y trouve.