Didier Tabuteau à la tête du Conseil d'État

10 Janvier 2022
786 lectures
Notez l'article : 
0
 

C’est un spécialiste de la santé publique qui vient d’être nommé en Conseil des ministres à la tête du Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative française, en la personne de Didier Tabuteau, qui prend la suite de Bruno Lasserre, parti en retraite. Didier Tabuteau, jusqu'alors président de la section sociale de l'institution, est également responsable de la chaire Santé de l'Institut d'études politiques de Paris et co-directeur de l'Institut Droit et Santé. Ce haut fonctionnaire âgé de 63 ans a également dirigé le cabinet de Bernard Kouchner au ministère de la Santé de 1992 à 1993 et de 2001 à 2002. Auparavant, il a été directeur adjoint du cabinet du ministre des Affaires sociales Claude Évin (de 1988 à 1991) et de celui de Martine Aubry (de 1997 à 2000). À la création de l'Agence du médicament (actuelle Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) en 1993, il en est le directeur général jusqu'en 1997. Il est chargé de la préparation de la loi sur les droits des malades en 2000 (Loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé).

Commentaires

Portrait de bernardescudier

Ce Monsieur nommé à la presidence du Conseil d'Etat a été directeur adjoint du cabinet de Kouchner alors que l'épidémie du sida était au plus haut en 1992-1993 ! 

Interessant  d'un point de vue historique ! 

Comment se fait il qu'à l'époque Kouchner et son cabinet refusait de faire de la publicité à la télévision ou sur les radios d'état pour l'emploi du préservatif ?

 

A l'époque, il n'y avait pas de trithérapie ! Le seul moyen efficace et préventif était l'emploi du préservatif. Et ce Monsieur conseillait un ministre incapable de faire des campagnes de publicite pour les préservatifs ... et encore moins à l'intention particulière des  homosexuels de peur, dixit, de les discriminer ... 

A l'époque, les homosexuels et  les usagers de drogues mouraient en " pagaille " et le cabinet de Mr Kouchner où travaillait le nouveau président du Conseil d'état  ergotait ou niait l'efficacité de campagne de publicité pour le preservatif. 

De fait, Michele Barsach, ministre de la santé sous Chirac  mis fin à ce scandale !!!

C'etait assez effrayant ! C'est de plus en plus effrayant l'aveuglement des experts en sciences politiques ...

Peut être que ce Monsieur qui était professeur à Sciences politiques est un expert ... en matière de santé publique ... beaucoup moins en matiere d'épidémie du Vih. 

 

L'Ena a été réformé. Il serait temps de réformer Sciences Po Paris qui sert exclusivement à construire des carrieres politiques sans rapport avec le service de l'Etat, des citoyens et des malades du Vih ... probablement dans le cas de ce Monsieur  ....

 

Je ne me rejouis pas de la nomination au Conseil d'Etat de ce spécialiste de santé publique. Avec toutes les actions administratives et judiciaires lancées contre les docteurs  et les responsables du gouvernement qui auraient mal géré l'épidémie du Covid, la nomination de ce Monsieur me paraît être un "fusible" adapté aux ennuis de notre gouvernement, et un fusible totalement défavorable aux plaintes des malades et des morts du Covid. 

Le conseil d'Etat va devoir rendre des décisions qui seront contrôlées par un homme du sérail, ami de tous ceux qu'il a côtoyés dans sa carrière de spécialiste en santé publique et qu'il devra juger ...

 

Conflits d'intérêt ?