Disparition de Nicole Tsague

5 Juin 2023
2 183 lectures
Notez l'article : 
0
 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux-ses militants-es de AIDES ont réagi, avec émotion et tristesse à la disparition de Nicole Tsague, « Tata Nicole » pour celles et ceux qui ont eu la chance de la connaître et de militer à ses côtés. Nicole Tsague a été salariée de AIDES en Île-de-France pendant plus de dix ans jusqu’à son départ en retraite fin 2020. Elle a occupé des postes d’animatrice d’action, de déléguée de lieu de mobilisation dans le Val-de-Marne (Île-de-France) et de chargée de mission à la région ÎDF, notamment sur le droit des étrangers-es. Elle faisait partie de ces militantes qui ont écrit une page de l’histoire de la lutte contre le VIH/sida dans AIDES, et plus particulièrement dans la région francilienne. Bien avant la Journée de la Disance, Nicole Tsague avait pris la parole en public, à visage découvert,pour parler de son parcours personnel, de son vécu de femme issue de la migration et vivant avec le VIH. Elle incarnait le combat des personnes, et particulièrement des femmes, confrontées aux difficultés d’accès aux droits, d'accès aux soins et à la question du vieillissement avec le VIH. Dans un communiqué, ses amis-es et collègues, ont tenu à saluer son courage, sa détermination et sa force, tout comme sa gentillesse, sa bienveillance, son attention aux autres. « Tata Nicole, nous te remercions infiniment, pour tout. Nous te gardons dans nos cœurs et dans nos luttes et nous te souhaitons de trouver le repos de l'âme dont tu parlais si souvent. Et par-dessus tout, nous t'espérons en paix », ont écrit des militants-es.