DMP : trop cher… et trop peu

31 Mars 2012
1 634 lectures
Notez l'article : 
0
 
argent.jpg

Le député PS Gérard Bapt ne s’intéresse pas qu’aux dérives des laboratoires Servier (l'affaire du Mediator)… il a aussi dans ses centres d’intérêt le dossier médical personnel (DMP). C’est sur ce sujet qu’il a récemment écrit à la secrétaire d’Etat à la santé Nora Berra, comme l’explique l’AFP. Le coût du déploiement du dossier médical personnel (DMP) atteint près de 200 millions d'euros pour moins de 50 000 dossiers informatiques créés début 2012. C’est trop peu selon Gérard Bapt. "Un projet industriel engageant aussi lourdement les finances publiques me semble devoir répondre à des exigences précises pour éviter qu'il ne dérive sans fin vers un gouffre financier", écrit le rapporteur spécial de la Mission santé à l'Assemblée nationale, dans son courrier à la ministre. Le député socialiste rappelle, au passage, qu'à son initiative, la Commission des Finances de l'Assemblée nationale a déjà demandé un audit financier du projet de DMP à la Cour des Comptes. Gérard Bapt souhaite que "soit donnée une nouvelle chance pour les systèmes d'information de santé dans un cadre décentralisé et partagé par tous les acteurs" plutôt que de poursuivre dans la voie de la centralisation qui, selon lui, "sera très probablement aussi inefficace que coûteuse". Le DMP a été lancé officiellement au début 2011. Le projet date de 2004 et a accumulé déboires et retards.