Dominique Simonnot nommée contrôleuse générale

12 Octobre 2020
348 lectures
Notez l'article : 
0
 

C’est la journaliste du Canard enchaîné et spécialiste des questions judiciaires Dominique Simonnot qui a été choisie pour devenir contrôleuse générale des lieux de privation de liberté à la suite du mandat de six ans d’Adeline Hazan. La direction de cette autorité administrative indépendante était vacante depuis juillet dernier ; ce qui agaçait et inquiétait les organisations non gouvernementales, tout spécialement celles investies dans la défense droits des personnes détenues. La Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) est chargée de veiller au respect des droits fondamentaux dans les lieux de privation de liberté. Elle peut notamment être saisie par des détenus-es ou leurs proches. Le « projet de nomination » de Dominique Simonnot doit encore être validé par l'Assemblée nationale et le Sénat. Dominique Simonnot a longtemps été journaliste à Libération, notamment en charge des affaires judiciaires puis comme cheffe de service informations générales, avant de rejoindre le Canard enchaîné en 2006 où elle publiait, chaque semaine, une chronique judiciaire intitulée « Coups de barre ». Elle a publié plusieurs ouvrages sur la justice. Avant de devenir journaliste, elle a travaillé au sein de l'administration pénitentiaire comme éducatrice. Sous le mandat d'Adeline Hazan, la CGLPL a effectué 900 visites d'établissements, dont 164 hôpitaux psychiatriques et 149 prisons, indique l’AFP. L'Élysée précise que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat ont été « saisis du projet de nomination, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce dans les conditions prévues par le cinquième alinéa de l'article 13 de la Constitution ».