Don du sang par les gays : Act Up-Paris réagit

25 Août 2009
2 751 lectures
Notez l'article : 
0
 
actup_v.png

Interrogée le 19 août dernier sur RMC, la ministre de la Santé a, de nouveau, expliqué les raisons qui, selon, justifiaient l'exclusion des homosexuels du don du sang et du don de moelle épinière (voir l'affaire concernant Frédéric Pecharman à Toulouse). Comme les fois précédentes, la ministre a rappelé que les homosexuels pourraient être autorisés à faire ce type de dons lorsque la prévalence (le nombre de cas dans un groupe donné) chez les homosexuels aura diminué. Cette prise de position a fait réagir Act Up-Paris. Dans un communiqué, l'association rappelle que c'est le ministère de la santé et plus spécialement l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé (INPES) par leur "inaction" qui sont responsables de la "prévalence du VIH au sein  des gays". L'association rappelle par ailleurs que si "la prévalence du VIH chez les gays est plus forte (…) leur connaissance du statut sérologique est aussi meilleure que chez les hétérosexuels. Le risque est lié aux pratiques, pas aux appartenances à des groupes statistiques surtout lorsqu’on parle d’un geste aussi responsable que le don du sang.".
Plus d'infos sur http://www.actupparis.org/