Don du sang : statu quo pour les homos

27 Octobre 2018
901 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Assemblée nationale a maintenu (12 octobre) le statu quo concernant une différence de traitement dans le don du sang touchant les homosexuels. Cette mesure, qui a divisé jusque dans les rangs de la majorité LREM-MoDem, était examinée à l'occasion d'une proposition de loi LR. Cette mesure envisageait d’aligner pour le don la durée d'abstinence des homosexuels sur celle s'appliquant aux hétérosexuels (quatre mois d'absence de relations avec plusieurs partenaires). Elle avait été ajoutée au texte en commission via un amendement de députés-es socialistes. Le 12 octobre, elle a été rejetée par 29 voix contre 23. Des groupes d'opposition, de gauche comme de droite, ont soutenu ce texte ainsi que le MoDem, dénonçant « une discrimination ». Depuis juillet 2016, les homosexuels peuvent théoriquement donner leur sang, geste qui leur était interdit depuis 1983 en raison des risques de transmission du sida. Mais cette possibilité est soumise à des conditions fixées par un arrêté du 5 avril 2016, notamment l'abstinence d'un an, qui doit être déclarée lors d'un entretien préalable. La ministre de la Santé Agnès Buzyn avait déposé un amendement pour supprimer la mesure, avant de le retirer pour ne pas donner l'impression de s'opposer « sur le fond ». Elle a néanmoins appelé au « bon sens » des députés-es avant le scrutin. Statu quo donc.