Dons du sang et gays en Suisse

15 Décembre 2017
1 361 lectures
Notez l'article : 
0
 

Suite à une décision du Conseil des Etats en Suisse, prise par 22 voix contre 17, les homosexuels continueront d'être soumis à des restrictions lorsqu'ils voudront donner leur sang. Depuis le 1er juillet 2017, les homosexuels peuvent donner leur sang à condition d'avoir été abstinents au cours des douze derniers mois… comme c’est le cas en France. Ils en étaient systématiquement exclus avant cette date. Par ailleurs, comme l’explique l’agence de presse ATS, Swissmedic recommande une surveillance permanente de la nouvelle évaluation des risques et une évaluation du risque posé par les personnes échouant aux tests en amont d’un don de sang. Un rapport sur les effets des nouveaux critères d'aptitude au don des homosexuels devra être établi annuellement. Cette solution ne peut être que provisoire, selon Transfusion CRS Suisse, car elle est inapplicable à de nombreux homosexuels. A long terme, l'objectif est une évaluation différenciée du comportement et de l’exposition au risque pour tous les donneurs de sang. L'institut a aussi adapté le questionnaire, de telle manière que les questions s'adressent à tous les donneurs potentiels et non qu'aux seuls homosexuels. Le but était de clarifier que c'est bien le comportement à risque, lié à la propagation du VIH, et non l'orientation sexuelle qui constitue le critère d'exclusion.