Drogues en Afrique et plaidoyer

19 Octobre 2021
270 lectures
Notez l'article : 
0
 

En 2018, la Commission des drogues de l'Afrique de l'Ouest avait lancé une loi type sur les drogues, déclinable dans chaque pays du continent, selon la volonté des gouvernements respectifs. La loi type sur les drogues, alors adoptée, promeut, entre autres, la disponibilité de services de réduction des risques ainsi que la décriminalisation de la possession de drogues pour usage personnel, une mesure que l'Onusida réclame depuis longtemps. Comme on l’imagine, le texte vise à servir de modèle à des réformes nationales. Reste que le document est long et technique ; donc pas facilement utilisable en l’état. Ce constat ayant été fait, différentes institutions (Onusida, Réseau ouest-africain sur les politiques en matière de drogues/WADPN, Consortium international sur les politiques en matière de drogues/IDPC) ont élaboré et diffusent deux nouveaux outils utilisables par la société civile. Un de ces outils résume les points clés de la loi type sur les drogues ; l’autre consiste en un petit guide pour les organisations non gouvernementales locales afin d'explorer comment utiliser la loi type sur les drogues dans leur travail de plaidoyer. Autrement, le premier présente les « ingrédients » clés de la loi type sur les drogues et le second contient une liste de méthodes et de stratégies sur la manière d'utiliser ces « ingrédients » pour mieux intégrer la loi dans un plaidoyer et faire progresser la réforme de la politique en matière de drogues, sur la base des expériences de la région.