Drogues : un nouveau centre à Paris

31 Mai 2022
403 lectures
Notez l'article : 
0
 

Un centre de soins pour personnes usagères de drogues, dont des consommateurs-rices de crack, doté de 35 lits, va ouvrir dans les prochains mois dans le 16e arrondissement de Paris, a indiqué mercredi 18 mai l'adjointe à la Santé à la mairie de Paris, Anne Souyris. C’est une nouvelle réponse que la Ville, confrontée au problème des consommateurs-rices de crack dans les arrondissements du Nord-Est, tente d’apporter. Selon l’exécutif parisien, il s’agit d'une « structure de stabilisation » qui sera créée dans l'ancien hôpital Chardon-Lagache. Selon l'adjointe écologiste, l'Assistance-Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) a répondu à un appel à projet de l'Agence régionale de santé (ARS) pour 25 lits d'accueil médicalisés (LAM) et 10 lits halte soins santé (LHSS) ; deux types de structures dont l'implantation dans la capitale sera une première, souligne l’AFP. Le fait que cette structure soit située dans un arrondissement très ancré à droite, loin des quartiers les plus touchés par les consommations de drogues dans la rue, participe à la « solidarité territoriale », estime Anne Souyris, citée par Le Figaro. « Ce ne sera pas un espace de consommation », a insisté Anne Souyris selon laquelle les consommateurs-rices pris-es en charge « auront déjà effectué un parcours de soins »  et seront déjà « stabilisés ». Les consommateurs-rices de crack « ne viendront pas directement de Forceval [nom d’un square parisien où sont les personnes consommatrices, ndlr] à Chardon-Lagache », situé « loin de la scène de consommation », a-t-elle indiqué. Le Plan crack de la Ville de Paris, de l'ARS et de l'AP-HP a mobilisé 25 millions d'euros depuis 2019.