Droits de l’Homme : Moscou et Pékin épinglés

2 Juillet 2013
1 868 lectures
Notez l'article : 
0
 

Moscou et Pékin sont furieux contre un rapport américain sur la traite d'êtres humains. Comme l’indique l’AFP, la réaction a été au quart de tour. Moscou a fait part (20 juin) de son "indignation" et Pékin a dénoncé "l'arbitraire" d'un rapport américain qui épingle la Russie et la Chine sur la traite des êtres humains. Dans ce document rendu public par le département d'Etat, les Etats-Unis accusent les deux puissances, ainsi que l'Ouzbékistan, de ne pas en faire assez contre ce fléau. Washington, qui entend éradiquer le "Mal" que représente l'esclavage moderne, pourrait s'appuyer sur ce rapport pour décider unilatéralement de sanctionner la Russie et la Chine, deux pays dans sa ligne de mire en matière de droits de l'Homme. Dans le cas de Pékin, bête noire de Washington sur les droits de l'Homme, le rapport met au jour notamment "une traite importante parmi la population migrante à l'intérieur de la Chine", ainsi que la poursuite du "travail forcé, notamment dans des fours à briques, mines de charbon et usines". Les Etats-Unis estiment qu'il reste 27 millions de personnes réduites en esclavage dans le monde. Le secrétaire d'Etat John Kerry a souligné à ce propos : "Nous avons une obligation morale de relever ce défi (car) la traite d'êtres humains est une attaque contre nos valeurs les plus chères comme la liberté et la dignité humaine".