Droits des minorités : La Sierra Leone dit non !

18 Novembre 2011
4 166 lectures
Notez l'article : 
0
 
drapeau_sierra-leone.gif

Décidément, la menace de la Grande-Bretagne de suspendre son aide aux pays ne reconnaissant pas les droits des homosexuels ne semble faire peur à personne. Après la Tanzanie, c’est au tour de la Sierra Leone (8 novembre) d’expliquer qu’elle n’entend pas légaliser le mariage homosexuel qui "va à l'encontre" de sa culture. Bon, pour être juste, le gouvernement anglais ne demande pas explicitement le mariage gay, mais il entend exclure des programmes britanniques d'aide les pays "qui ne respectent pas les droits de l'Homme", incluant "le traitement réservé aux homosexuels". Ce n’est pas tout à fait la même chose. La Grande-Bretagne souhaite surtout que l’homosexualité ne soit plus un crime ni donc pénalisée… ce qui constituerait déjà une sérieuse avancée. Comme souvent, les églises en ajoutent une couche. Forte de quelque 500 000 membres, l'église méthodiste de Sierra Leone monte au front : "L'église en Sierra Leone fera tout son possible pour protéger la démocratie, mais nos valeurs n'acceptent pas l'appel du Premier ministre britannique pour des pays du Commonwealth, dont la Sierra Leone, à accepter la pratique des relations lesbiennes et gay (…) L'Afrique ne doit pas être considérée comme un continent qui doit être influencé à travers une menace démoniaque, car nos valeurs sont complètement différentes".