Droits LGBT : Nicolas Sarkozy n’est pas à la mode

27 Février 2012
980 lectures
Notez l'article : 
0
 
Marianne.jpg

Le premier grand meeting de Nicolas Sarkozy (19 février) a donné le ton de certains axes de sa campagne. Il a notamment déclaré : "Quand on aime la France, on ne fragilise pas les institutions qui forment la trame de notre vie sociale : la famille, le mariage font partie de ces institutions qu'il ne faut aborder qu'avec infiniment de précaution". "La famille, le mariage restent des repères, des références profondément ancrées dans notre conscience collective et qui font partie de notre identité. Nous ne voulons pas que l'on sacrifie notre identité à la mode du moment", a-t-il donc expliqué, faisant allusion aux revendications en faveur des mariages homosexuels auxquels il est désormais opposé. "L'égalité des droits n'est pas une mode", lui ont répondu le même jour des associations de défense des droits des LGBT. "Considérer que c'est une mode du moment, c'est mépriser les citoyennes et les citoyens qui aspirent à plus d'égalité", a déclaré à l'AFP Nicolas Gougain, porte-parole de l'Inter-LGBT. Pour lui, "une société qui laisse de côté des milliers de familles homoparentales au nom des convictions de quelques-uns, ce n'est pas une république qui protège", a-t-il ajouté.

Plus d'infos.