Edvige : les attaques se poursuivent

4 Septembre 2008
534 lectures
Notez l'article : 
0
 
Edvige_0.jpg

Ça y est, le Parti socialiste français bouge sur le fichier Edvige. Disons plutôt qu'il parle. Le 2 septembre, le PS a indiqué partager "la très vive inquiétude que suscite la création du fichier Edvige" et demandé au gouvernement "de retirer le décret" créant ce fichier. Le PS demande d'ailleurs au gouvernement de venir à l'Assemblée nationale s'expliquer sur Edvige.
Du côté de l'Union syndicale des magistrats (USM, le syndicat majoritaire), on est allé plus loin, puisque l'USM a déposé, à son tour, le 1er septembre, un recours devant le Conseil d'Etat pour demander l'annulation du fichier policier Edvige. Pendant ce temps, les signatures s'accumulent sur l'appel au retrait de ce fichier. Lancé le 10 juillet, cet appel a reçu plus de 102 000 signatures dont 756 émanent d'organisations, de collectifs, de syndicats, d'associations et de partis politiques.
Il est toujours possible de signer cet appel sur http://nonaedvige.ras.eu.org