Edvige : les organisations déboutées

31 Octobre 2008
3 198 lectures
Notez l'article : 
0
 
edvige5.jpg

Comme on pouvait s’y attendre, le juge des référés du Conseil d’État a rejeté mercredi la demande de suspension du décret autorisant le fichier de police Edvige. Considérant que “le gouvernement a pris la décision de procéder au retrait du décret”, le juge a estimé que la demande de suspension ne remplissait pas “la condition d’urgence” exigée par la procédure de référé. La haute juridiction a donc débouté les organisations (Syndicat des avocats de France, CFDT, CGT, Collectif contre l’homophobie, Cap-21, L’Autre cercle) qui reprochaient au ministère de l’Intérieur de ne pas avoir encore retiré officiellement le décret du 27 juin créant Edvige et qui craignaient également un “archivage” des données “sensibles” déjà recueillies.

Commentaires

Portrait de seanaque

je trouve cette décision adaptée le sujet est important l'opinion publique indifférente la plupart des citoyens responsables lents à la détente surtout pendant les vacances d'été je ne vois pas ce qu'il y a d'urgent dans cette affaire étant entendu que le fichage est réalisé par ailleurs en de multiples documents que personne ne détruira probablement jamais une bonne justice n'est pas une justice expéditive au motif que les demandeurs sont pressés on a l'impression de vivre dans un monde où n'existeraient que des urgences ....