Egypte : un meilleur test pour dépister le VHC

30 Mars 2012
1 201 lectures
Notez l'article : 
0
 
hep-c.jpg

Une équipe de chercheurs de l'Université américaine du Caire a annoncé (14 mars) avoir conçu un test plus rapide et moins coûteux destiné à dépister tous les types d'hépatite C, indique l’AFP. Ce nouveau test permet de réduire "le dépistage en deux étapes étalées sur plusieurs jours à une procédure unique qui prend moins d'une heure (...) et ne coûte qu'une fraction du prix des outils de diagnostic habituellement utilisés", explique l'université qui l’a mis au point. Côté technique, il s'agit d'un test chimique liquide qui détecte l'hépatite C grâce à des nano particules d'or. "Ce test est sensible et peu coûteux, et il ne requiert pas d'équipement sophistiqué" pour être exploité, a souligné un des chercheurs. "Détecter le virus de l'hépatite C dès les six premiers mois [de la contamination, ndlr] permet un taux de guérison de 90%", a souligné ce chercheur qui regrettant que "trop peu soit fait au niveau national pour lutter contre la prévalence inquiétante de l'hépatite C en Egypte". En effet, près de 10 millions de personnes souffrent de l'hépatite C en Egypte, selon l'Université américaine du Caire, et le pays enregistre 500 000 nouveaux malades chaque année. Dans le monde, on estime à 170 millions le nombre de personnes atteintes par l’hépatite C, et selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS,), trois à quatre millions de nouvelles personnes sont infectées chaque année.  Les pays où le virus est le plus présent sont l'Egypte, avec un taux de prévalence de 22%, le Pakistan (4%) et la Chine (3,2%) selon l'OMS.