eHarmony… voit rose !

26 Novembre 2008
6 402 lectures
Notez l'article : 
0
 
eharmony.jpg

Il aura fallu trois ans de procédure pour qu'un gay fasse plier un site Internet américain de rencontres, eHarmony, qui refusait d'inscrire des homos et interdisait les annonces "Homme cherche homme". Fondé par un psy très proche de la droite chrétienne américaine, eHarmony, qui opère aussi au Canada, n'était pas gêné de faire de la discrimination sur l'orientation sexuelle. La justice lui a donné tort et le site, au terme d'un arrangement avec le ministère de la Justice du New Jersey (Etat où se trouve le site), se voit contraint de proposer des services "Homme cherche homme" et "femme cherche femme". eHarmony devra, par ailleurs, payer des dommages et intérêts au plaignant et rembourser ses frais de justice : un gay qui avait décidé de ne pas se laisser faire. Comme quoi !