Elton John dénonce les "discriminations envers les gays"

29 Juillet 2018
1 436 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le chanteur Elton John s'est livré mardi 24 juillet à une violente sortie contre la Russie et l'Europe de l'Est, les accusant de "discrimination envers les gays", lors du deuxième jour de la conférence internationale sur le sida à Amsterdam, rapporte l’AFP. L’intervention du chanteur a eu lieu lors d’une conférence de presse où ce dernier et le prince Harry ont annoncé un nouveau financement international de 1,2 milliard de dollars afin de "briser le cycle" de la transmission du VIH. Leur projet s’appelle : "MenStar Coalition". Elton John a pointé du doigt la Russie et les pays d'Europe de l'Est. "Ces pays pratiquent une politique de discriminations importantes contre les membres de la communauté LGBT", a-t-il déploré. "Nous devons combattre cela." Si la star britannique a indiqué que les discriminations "ne concernent pas seulement l'Europe de l'Est", elles restent toutefois très courantes dans cette région du monde selon lui. "L'Europe de l'Est est très homophobe, la communauté LGBT a la vie très dure là-bas", a-t-il insisté lors d'un entretien accordé à l'AFP. Elton John a jugé indispensable de "travailler avec les gouvernements" en question. "Les politiques doivent être à la hauteur de l'enjeu. Ils peuvent mettre fin à cette épidémie rapidement (...) s'il vous plaît, pensez aux humains en tant qu'êtres égaux", a-t-il exhorté. "S'il n'y avait pas ce sectarisme et cette haine, alors cette maladie pourrait être éradiquée bien plus rapidement qu'on puisse l'imaginer". Intitulée donc "MenStar Coalition", la nouvelle initiative du chanteur soutenue par le prince Harry se concentrera sur les jeunes hommes, chez qui les infections par le VIH sont en hausse. Selon Elton John, les hommes entre 24 et 35 ans ont un accès aux dépistages et aux traitements qui se trouve "à un taux inacceptable". "Si nous voulons gagner ce combat, nous devons faire en sorte que les hommes fassent partie de la solution", a martelé le chanteur, militant de longue date de la lutte contre le sida. "Les progrès pour lesquels nous nous sommes tant battus sont mis à mal par une dangereuse complaisance", a indiqué mardi matin le prince Harry dans une salle remplie d'auditeurs. "Inspirée par le taux alarmant des nouvelles infections VIH parmi les jeunes femmes", ce partenariat s'attaque "courageusement à la racine du problème — le manque de sensibilisation sur la prévention du virus parmi les jeunes hommes", a-t-il ajouté. Le duc de Sussex a exhorté la population mondiale à s'unir pour contrer "la stigmatisation mortelle" qui entoure le VIH, parlant d'un "préjugé toujours présent". De son côté, l'actrice sud-africaine Charlize Theron, qui a également fait le déplacement à Amsterdam, a appuyé les propos du prince Harry, mais a choisi de mettre l'accent sur les femmes, précise l’AFP. L'épidémie "n'est pas juste à propos du sexe ou de la sexualité", a-t-elle déclaré. "Nous savons que c'est lié au statut de deuxième classe donné aux femmes et aux jeunes filles dans le monde".