Emmanuel Blanc, secrétaire national UMP, à la lutte contre l'homophobie

11 Mai 2014
1 516 lectures
Notez l'article : 
0
 

Jean-François Copé, président de l'UMP, a nommé (5 mai) Emmanuel Blanc, ancien président de GayLib, secrétaire national du parti chargé de la lutte contre l'homophobie. Cette mission s'inscrit "dans l'esprit humaniste et libéral des fondateurs de notre parti, Jacques Chirac, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin", écrit Emmanuel Blanc, qui devient le premier à occuper cette fonction à l'UMP. Le nouveau secrétaire national veut mener son action "autour de deux axes principaux". Au niveau national, il souhaite "travailler de manière transversale avec les autres secrétaires nationaux de l'UMP concernés pour lutter spécifiquement contre l'homophobie au travail, dans le sport" et "faire des propositions concernant la problématique spécifique des retraités LGBT". Au niveau international, Emmanuel Blanc entend s'appuyer "sur l'action de Nicolas Sarkozy, qui avait fait porter par la France en 2008 aux Nations-unies une proposition de dépénalisation universelle de l'homosexualité". Reste que si cette nomination a une valeur symbolique, elle s’inscrit dans un parti qui compte aussi dans ses rangs le mouvement, Sens commun, fondé par d'anciennes figures de la Manif pour tous. Elle s’inscrit également dans un parti où la quasi-totalité des leaders (Jean-François Copé, Laurent Wauquiez, François Fillon, etc.) ont été hostiles au mariage des couples de même sexe et entendent même revenir sur la loi, une fois au pouvoir.