Emmaüs : mais que fait la police ?

25 Février 2009
795 lectures
Notez l'article : 
0
 
81t.jpg

A l'évidence, la présence de Martin Hirsch, ancien président d'Emmaüs France, au gouvernement ne protège pas des tracasseries policières. Emmaüs France dénonce ainsi l'intervention des forces de police dans sa communauté de Marseille. La police a procédé à une perquisition, placé le responsable du centre marseillais en garde à vue après lui avoir demandé de lui indiquer les personnes sans-papiers hébergées par Emmaüs. Cette belle sortie policière fait suite à l'interpellation d'un sans-papiers vivant dans cette même communauté. "Quand on accueille quelqu'un qui souffre, on n'exige ni carte de séjour, ni carte d'identité. Il se peut donc que des compagnons soient en situation irrégulière", a expliqué un responsable d'Emmaüs à l'AFP. L'association qui a de la mémoire (ce qui n'est manifestement pas le cas de tout le monde au gouvernement) rappelle aujourd'hui cette belle déclaration de Nicolas Sarkozy lors de la Journée mondiale du refus de la misère : "Quand quelqu’un est à la rue, qu’il est dans une situation d’urgence et de détresse, on ne va tout de même pas lui demander ses papiers !"

Commentaires

Portrait de ecceomo

Quand ils sont venus chercher les communistes,

Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,

Je n’ai rien dit, Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,

Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,

Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher

Et il ne restait personne pour protester.

 

Martin Niemöller pasteur

 

--------- à relire toujours toujours et encore

ecceomo

Positivement / / De passage avant compostage