Emploi à l’hôpital : ça saigne !

10 Mai 2011
688 lectures
Notez l'article : 
0
 
H.jpg

Sous pression budgétaire depuis 2008, les hôpitaux publics ont supprimé des milliers de postes. Résultat ? Des services sous tension et des déficits (du moins pour le moment) qui ne sont toujours pas résorbés. "Les hôpitaux publics française ont vu leurs effectifs fondre de … 9 800 postes sur un total de 762 790, selon la Fédération hospitalière de France (FHF)", indique "L’Expansion" (1er mai). C’est une vraie rupture. "Le ministère de la Santé assurait que nos établissements seraient épargnés par la révision générale des politiques publiques et par la règle de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite. En réalité, on voit que nous payons un lourd tribut à cette politique", déplore la FHF. Selon le journal, ce sont les Centres hospitaliers universitaires (CHU) qui morflent le plus. Dans les catégories visées, on trouve l’administration, les services techniques et les agents hospitaliers.