Etat civil des trans : Ilga-Europe interpellent les sénateurs

23 Septembre 2016
647 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’association de protection des droits LGBT saisit au bond le calendrier parlementaire concernant un enjeu fondamental des personnes trans, l’accès à un changement d’état civil libre et gratuit, devant un officier de mairie. Alors que la loi sur la Justice du 21e siècle revient en commission des lois du Sénat le 21 septembre, Ilga-Europe veut redonner de la visibilité à cette loi d’égalité, qui, malgré de petites avancées, reste loin des attentes des associations et personnes trans. "La loi sur la Justice au XXIème siècle telle que votée à l’Assemblée nationale, avant l’été, a partiellement amélioré la procédure actuelle en entérinant le principe de démédicalisation. Néanmoins, les personnes trans devraient toujours saisir la justice et la procédure ne serait pas accessible aux mineurs". A cette occasion, Ilga-Europe publie une vidéo faisant témoigner des femmes et homme trans, de tous âges, qui racontent la difficulté de mener sa vie lorsque ses papiers d’identité ne sont pas conformes à son genre et les humiliations subies qui en découlent dans un Etat de droit. La vidéo explique que la France doit rejoindre des pays comme Malte et le Danemark, qui permettent aujourd’hui un changement d’état civil libre gratuit, par simple déclaration en mairie, évitant ainsi les procédures humiliantes et psychiatrisantes encore vécues en France en 2016.