État d'urgence jusqu’en février 2021

6 Novembre 2020
436 lectures
Notez l'article : 
0
 

À la faveur d’une nouvelle délibération, l’Assemblée nationale a finalement validé mercredi 4 novembre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à la mi-février 2021, comme le souhaitait le gouvernement. La veille, l’absence dans l’hémicycle d’un nombre suffisant de députés-es LREM avait en effet conduit à prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 14 décembre seulement, à la fureur du gouvernement. Un autre amendement prévoyant que le confinement en cours ne puisse être renouvelé au-delà du 30 novembre qu’après accord du Parlement avait aussi été adopté, là aussi contre l’avis du gouvernement. L’épisode avait fait sortir de ses gonds le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui a fustigé l’attitude de l’opposition face à la grave crise sanitaire actuelle. Dans un entretien au Monde (5 novembre), le professeur William Dab, épidémiologiste, ancien directeur général de la santé, dit regretter que les mesures de lutte contre l’épidémie de Covid-19 soient « toujours prises trop tard ». Interrogé sur le fait de savoir si l’actuel confinement allégé sera suffisant, William Dab explique : « Suffisant pour casser rapidement la courbe épidémique, non. Les mesures prises ne peuvent donner des effets que deux semaines après leur instauration. Je serais étonné que l’on parvienne fin novembre à 5 000 contaminations par jour, objectif fixé par le président Macron. Je l’espère, mais obtenir ce résultat alors que les écoles sont ouvertes semble une gageure. Je m’attends plutôt à ce que ce confinement dure jusqu’au mois de janvier ».