Faillite pour la firme Purdue

7 Septembre 2021
1 219 lectures
Notez l'article : 
2
 
0

Faillite morale et désormais faillite tout court. Un juge américain a validé mercredi 1er septembre le plan de faillite proposé par l’entreprise pharmaceutique Purdue, qui prévoit le versement de 4,5 milliards de dollars aux victimes et institutions touchées par la crise des opiacés et une certaine immunité pour ses propriétaires, la famille Sackler, indique l’AFP. Le plan avait déjà reçu le soutien de 95 % des créanciers-ères de la société ainsi que de 43 États américains, précise l’entreprise dans un communiqué. Il prévoit la dissolution de Purdue Pharma au profit d’une nouvelle entité gérée par un trust dont la mission sera de lutter contre la crise des opiacés. « Aucun accord n’est parfait, et aucune somme d’argent ne compensera jamais les centaines de milliers de personnes qui ont perdu la vie, les millions de personnes qui sont devenues dépendantes ou les innombrables familles déchirées par cette crise, mais ces fonds seront utilisés pour prévenir de futurs décès et dégâts causés par l’épidémie d’opiacés », a souligné Letitia James, procureure de l’État de New York. La promotion agressive du médicament anti-douleur OxyContin par le labo pharmaceutique Purdue, poussée par la famille Sackler qui le savait pourtant très addictif, est considérée par beaucoup comme le déclencheur de la crise des opiacés aux Etats-Unis, mais aussi au Canada. À l’origine de plus de 500 000 décès par overdose en 20 ans aux États-Unis, elle était considérée comme la principale crise sanitaire du pays avant la pandémie de Covid-19.