Femmes migrantes et VIH

19 Avril 2021
171 lectures
Notez l'article : 
0
 

Marjorie Gerbier-Aublanc est sociologue, spécialiste des mobilisations associatives relatives aux questions de santé, de genre et de migrations. Elle s'intéresse notamment à l'engagement associatif des femmes migrantes nées en Afrique subsaharienne dans la lutte contre le VIH/sida en France. La sociologue vient de sortir un livre intitulé Le pouvoir du care. Mobilisation d’immigrantes dans la cause du VIH en France, paru le 1er avril 2021 aux Presses universitaires de Rennes (Collection : Le Sens social) avec le soutien de l’ANRS-MIE (Agence nationale de recherche sur le VIH/Sida, les hépatites virales et les maladies infectieuses émergentes). Particulièrement touchées par l'épidémie, les femmes issues de l'immigration sont devenues des actrices clé de la lutte contre le VIH/sida en France depuis deux décennies. Issu d'une enquête ethnographique en immersion au sein d'associations communautaires, cet ouvrage éclaire la grammaire du « care » (soin) que ces femmes déploient dans le domaine de la prévention comme du soutien aux personnes vivant avec le VIH, les capacités d'agir favorisées par ce modèle associatif, ainsi que les rapports de pouvoir inégalitaires, incorporés et/ou véhiculés par diverses institutions de l'échelle globale à l'échelle locale. Première étude en profondeur sur le sujet, ce livre constitue une contribution notable tant à l'histoire de la lutte contre le VIH/sida en France qu'à la sociologie des migrations.