Fin de vie : la proposition de loi PS-UMP adoptée

18 Mars 2015
1 785 lectures
Notez l'article : 
0
 

L'Assemblée nationale a largement adopté (17 mars) en première lecture, par 436 voix contre 34, la proposition de loi PS-UMP sur la fin de vie, qui instaure un droit à un endormissement pour les malades en phase terminale. Comme l’explique l’AFP, ce vote dans l'hémicycle a été perturbé par un bref incident, des inconnus ayant jeté depuis les tribunes sur des députés de gauche des bouts de papier, sur lesquels étaient imprimés "Non à l'euthanasie" et "R comme résistance". "Ne vous en faites pas, nous engagerons les poursuites que cela mérite", a déclaré depuis le perchoir le président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone (PS), alors que des députés s'étaient levés pour protester contre cette action, qui s'est produite juste avant l'annonce du résultat du scrutin. Les députés socialistes, UMP, UDI et Front de gauche ont majoritairement voté pour la proposition de loi. 83 députés se sont abstenus, dont la plupart des écologistes et des radicaux de gauche. La plupart des votes contre sont des élus UMP, minoritaires dans leur groupe.