Fin du VHC en Égypte ?

27 Juin 2023
850 lectures
Notez l'article : 
0
 

Selon Naima al-Qaseer, la représentante de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Égypte, les autorités sanitaires de ce pays auraient « soumis des documents montrant que l’Égypte avait réussi à se débarrasser complètement [du VHC] », explique le site d’info Arabnews. Selon les données du ministère de la Santé, l’Égypte a atteint un taux de guérison de près de 99 % en matière d’hépatite C, ces dernières années. Une annonce officielle devrait d’ailleurs être faite par l’organisation de Genève dans les prochaines semaines, rapporte l’agence de presse officielle égyptienne. « Nous travaillons également avec le ministère égyptien de la Santé pour répondre aux exigences et combler toutes les lacunes dès que possible afin de pouvoir faire l’annonce», a-t-elle commenté. Le site Arabnews rappelle que cette information est le fait du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, dans une déclaration en ouverture d’une conférence de santé. Une des explications à ce « succès » tiendrait dans le choix du pays de mettre au point des « médicaments efficaces » à un prix adapté aux finances locales, prix ne constituant pas alors un obstacle aux soins. Le traitement du VHC serait à 100 dollars par personne, contre 64 000 dollars en 2013. « Ce qui a permis à l’État d'économiser plus de 2,5 milliards de dollars, a d’ailleurs déclaré à Arab News Ahmed el-Sayed, qui travaille pour l’Autorité égyptienne des médicaments. Il a d’ailleurs indiqué au site qu’une campagne lancée en 2014 par le gouvernement égyptien pour détecter et traiter l’hépatite C — qui a permis à plus de 60 millions de personnes [de se voir proposer] des tests de dépistage et à 4 millions de recevoir un traitement — avait été essentielle pour que le pays réussisse à vaincre la maladie. Le gouvernement a investi 442,5 millions de dollars dans la campagne, auxquels s’ajoutent 530 millions de dollars provenant de la Banque mondiale, a-t-il précisé.