Fonds d’aide pour les populations clés

28 Décembre 2020
349 lectures
Notez l'article : 
0
 

L’Onusida a annoncé (10 décembre) la création d’un Fonds de solidarité destiné à venir en aide aux projets d’entrepreneuriat social et aux microentreprises détenues par des personnes appartenant aux populations clés. Populations déjà confrontées à des difficultés au cours de la pandémie de Covid-19, explique l’agence onusienne dans un communiqué. « Les populations clés font partie des groupes les plus durement touchés par la Covid-19 », a déclaré Winnie Byanyima, directrice exécutive de l’institution. « La Covid-19 souligne et exacerbe les graves inégalités socioéconomiques qui ne cessent de s’accroître. Nous devons agir pour aider et protéger les personnes les plus touchées par la pandémie. » Des épidémies comme le sida ou encore Ebola ont déjà montré que les populations clés sont davantage susceptibles d’être touchées par l’insécurité alimentaire, de rencontrer des difficultés pour accéder aux soins de santé et aux médicaments, ainsi que de perdre leur moyen de subsistance, leur emploi, leur logement et d’être victimes de violences intrafamiliales. Ce nouveau Fonds de solidarité vise à venir en aide aux projets d’entrepreneuriat social et aux petites entreprises détenues par des personnes vivant avec le VIH, des femmes ou des membres de populations clés, y compris des travailleurs-ses du sexe, des personnes transgenres, des personnes usagères de drogues, des gays et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, autrement dit, toutes les personnes dont les droits humains sont souvent violés, souligne l’Onusida. La phase pilote initiale aura lieu dans cinq pays (Brésil, Ghana, Inde, Madagascar et Ouganda) et disposera d’un budget de 250 000 dollars mis à disposition par l’Onusida. L’initiative sera ensuite étendue à d’autres pays au cours des prochains mois et a pour objectif de lever des fonds à hauteur de 3 à 5 millions de dollars supplémentaires en 2021–2022. L’Onusida entend collaborer étroitement avec des réseaux communautaires, des « écosystèmes nationaux d’innovation », le secteur privé et d’autres partenaires afin d’instaurer un soutien adapté. La plateforme de développement et d’investissement en capital-risque Social Alpha figure parmi les partenaires. Son rôle consistera à fournir des conseils et une aide professionnelle aux bénéficiaires qu'elle retiendra.