Fonds mondial : AIDES au rapport !

21 Septembre 2021
298 lectures
Notez l'article : 
0
 

Le dernier rapport du Fonds mondial vient appuyer le constat que les militants-es de la lutte contre le sida font unanimement : la crise de la Covid-19 a des « répercussions néfastes sur la gestion de l’épidémie de VIH et met en péril l'objectif #2030sanssida », estime AIDES dans une réaction sur Twitter. Pour l’association et une bonne part de la société civile investie dans la lutte contre le VIH : « Une épidémie ne doit pas en cacher une autre ! » « En France, on observe depuis mars 2020 un décrochage important sur les dépistages et les mises sous Prep. C'est extrêmement préoccupant, mais où sont les réactions des autorités compétentes ? Il est urgent que les pouvoirs publics agissent pour l'accès à la prévention et au dépistage #VIH pour tous-tes : renforcer l'accès aux autotests gratuits, et communiquer sur la simplicité et l'efficacité de la Prep, que les médecins de ville peuvent désormais prescrire », souligne AIDES. ET l’ONG d’expliquer : « Il est crucial, également, que des campagnes massives de sensibilisation #VIH émanant des autorités de santé publique sortent pour faire reculer les contaminations, ainsi que la sérophobie, et atteindre l’objectif [d’un arrêt de l’épidémie en 2030, ndlr]. « Ce rapport du Fonds mondial est également l’occasion de rappeler que, pour l'heure, la France n'a pas honoré son engagement financier pris lors de la 6ème reconstitution du Fonds mondial. Or, 2022 est l'année de la dernière tranche de décaissement ! », tacle l’association.