Fonds mondial contre le sida : l'Allemagne s'engage jusqu'à 2016

4 Février 2013
666 lectures
Notez l'article : 
4
 

L'Allemagne s'est engagée jusqu'en 2016 à donner 200 millions d'euros par an au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a annoncé jeudi 24 janvier à Davos le ministre allemand de la coopération économique Dirk Niebel. C'est la première fois, a indiqué à l'AFP un porte-parole du Fonds mondial, que l'Allemagne s'engage pour plus d'un an vis-à-vis de cette organisation. L'Allemagne avait suspendu en 2011 sa contribution au Fonds Mondial, en raison d'un scandale de corruption dans plusieurs des pays recevant ces financements : Djibouti, le Mali, la Mauritanie et la Zambie. L'Allemagne a ensuite repris en 2012 et en 2013 ses versements au fonds, rappelle l’AFP, dont il est le 3ème contributeur derrière les Etats-Unis et la France. Créé en 2002, le fonds international a déjà déboursé quelque 22,6 milliards de dollars (17,7 milliards d'euros) pour lutter contre le sida, la tuberculose et la malaria dans plus de 150 pays. Dirk Niebel a fait cette annonce lors d'une conférence de presse, en marge du 43ème Forum économique mondial (WEF), aux côtés de Bill Gates, co-président de la Fondation Bill et Melinda Gates, qui soutient activement le Fonds Mondial, et du Dr Mark Dybul, nouveau directeur de l’organisme. "Nous avons besoin de poursuivre notre travail et nos efforts pour empêcher la propagation du VIH, de la malaria, et d'autres maladies infectieuses", a déclaré le ministre allemand. En 2013, le Fonds Mondial va organiser une conférence de donateurs, un événement qui se tient tous les trois ans. Lors de la précédente conférence, le Fonds Mondial avait récolté 12 milliards de dollars. Depuis sa création, le Fonds Mondial a distribué des traitements contre le sida à 4,2 millions de personnes. En outre, il a distribué des traitements contre la tuberculose à 9,7 millions de personnes, ainsi que 310 millions de moustiquaires traitées avec de l'insecticide contre la malaria.