Fonds mondial : Obama en appelle à la Chine

6 Janvier 2012
595 lectures
Notez l'article : 
0
 
Drapeau_Chinois.jpg

C’est une première. Le président des Etats-Unis Barack Obama a appelé (30 novembre) la Chine à contribuer au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, estimant que ce pays en avait désormais les moyens. Evoquant les difficultés de financement du Fonds mondial, Barack Obama a appelé "les pays qui se sont engagés à contribuer au Fonds mondial [à] donner l'argent qu'ils ont promis. Et les pays qui n'ont pas fait de promesses doivent s'y mettre. [Il existe] des pays qui ont pu bénéficier d'aide dans le passé mais qui sont désormais en position de devenir des donateurs importants", a-t-il dit. "La Chine et d'autres grandes économies sont aujourd'hui en position d'effectuer une transition de façon à aider plus de gens", a plaidé Barack Obama. Comme le rappelle l’AFP, cet appel intervient alors que le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, Michel Kazatchkine, a déploré que la crise économique mondiale se fasse ressentir sur les contributions à cet organisme. "Nous avions estimé l'année dernière, en 2010, qu'il nous fallait d'ici à 2013 entre 13 et 20 milliards de dollars. Nous en avons obtenu 11,5. De ces 11,5, avec les retraits qui se sont opérés dans les dernières semaines, ce n'est plus que 9,5 milliards que nous avons", a expliqué Michel Kazatchkine sur TV5 Monde. "Au plan financier, ces quelques milliards qu'il faut au Fonds mondial, ce n'est rien à côté des milliers de milliards que l'on trouve pour sauver des banques, ou qu'on trouve sur le marché financier tous les jours", a-t-il estimé.