France/Brésil : un projet d’étude sur la qualité de vie avec le VIH

2 Mai 2013
1 779 lectures
Notez l'article : 
5
 

Psychologue, Carolina Catunda mène un doctorat en psychologie de la santé (Université de Lorraine et Universidade de Brasilia). Celui-ci porte sur les aspects psychosociaux de la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH en établissant comparaison et parallèle entre la France et le Brésil. L’objet de recherche de la chercheuse est "d’identifier les facteurs psychosociaux susceptibles d’influencer la qualité de vie des personnes atteintes du VIH. Le partenariat avec des structures en contact avec ces personnes est un élément clé pour mener cette recherche. La connaissance de la progression du VIH et son traitement ont évolué de manière significative dans l’histoire de l'épidémie de sida, et sont encore en évolution", estime Carolina Catunda. Du coup, "les besoins psychologiques des personnes atteintes du VIH ont également changé. Continuer à identifier les questions qui affectent la santé mentale de ces personnes peut contribuer au développement de nouvelles interventions psychologiques mieux adaptées à la réalité de la maladie et des besoins des personnes vivant avec le VIH (…) Ce faisant, ce projet de thèse a pour objet d’examiner le rôle de ces facteurs sur la qualité de vie, afin de contribuer à une meilleure connaissance des processus en jeu dans le faire face à la maladie chez les personnes atteintes par le VIH". Voilà pour le projet dont les objectifs sont de :
- repérer les liens entre la qualité de vie et les aspects psychosociaux, dans une approche comparative entre la France et le Brésil ;
- examiner l'impact de ces facteurs sur la Qualité de Vie entre le groupe d'hommes et de femmes ;
- vérifier l'existence d'universaux et/ou de spécificités concernant ces facteurs et leur stabilité temporelle.
Pour répondre à ces objectifs, la méthode de recherche utilisée se décompose en deux phases. Des personnes vivant avec le VIH sont invitées à répondre à un questionnaire en ligne, puis un an après il s’agit d’interroger de nouveau les mêmes personnes afin de voir leur évolution personnelle sur chacun des points sur lesquels elles se sont exprimées. Pour de plus amples imformations vous pouvez écrire à Carolina Catunda (vida.ul.unb "@" gmail.com).